Bienvenue dans les Baronnies provençales !

À cheval sur les Régions Auvergne-Rhône-Alpes et Sud-Provence-Alpes-Côte d'Azur, le Parc naturel régional des Baronnies provençales s'étend sur un massif entre Drôme et Hautes-Alpes. Au croisement des influences alpines et provençales, les Baronnies provençales sont imprégnées de la présence des hommes et des femmes qui ont su en tirer le meilleur.

Espace vivant, ce lieu d'exception à la nature préservée est reconnu au niveau national pour son terroir riche, ses paysages uniques, ses patrimoines bâtis (terrasses en pierres sèches, villages perchés) et agricoles emblématiques (vergers, oliveraies, tilleul, lavande, thym, romarin…) ainsi que pour sa géologie et sa biodiversité remarquables.

Voir le site du Parc des Baronnies Provençales

 

Veynes ville-porte du Parc

Veynes ville-porte du Parc

Veynes, trait d’union entre Gap et Laragne-Montéglin

Veynes, trait d’union entre Gap et Laragne-Montéglin est une petite ville située en rive droite du Petit Buëch au climat et à la végétation flirtant avec la Méditerranée. La petite cité offre un dédale de ruelles au caractère provençal. Chaque jeudi matin, la rue principale s’anime avec le marché sur lequel sont présents bon nombre de producteurs locaux. Miels, fromages, pains, fruits et légumes… du coin, seront les ingrédients parfaits pour vos assiettes ensoleillées. Vous pourrez aussi vous laisser guider par l’itinéraire de découverte « Suivez le rail » qui retrace l’histoire locale. Prenez un peu de hauteur en grimpant sur la montagne d’Oule, une fois le sommet atteint une superbe vue sur le veynois, le Val d’Oze s’offre à vous et une table d’orientation permet de découvrir les sommets environnants.

Un peu d'histoire

Côté historique, de par sa situation géographique, Veynes a toujours été un lieu de passage. À l’époque romaine, Davianum était une étape sur la voie romaine entre la grande voie domitienne à Vapincum (Gap) et à l’ouest, les axes rejoignant la vallée du Rhône via Die jusqu’à Valence et d’autre part, Vaison-la-Romaine et Orange. Un « chemin romain » est toujours visible au-dessus de l’entrée est de Veynes. Veynes, connue pour son riche passé lié au chemin de fer, a été le point central du trafic ferroviaire des Alpes du sud. Grâce à Adrien Ruelle, alors ingénieur et directeur de la construction du Paris Lyon Méditerranée, le train arrive à Veynes en 1875, la gare devient alors « l’étoile ferroviaire de Veynes ». En 1999, l’Écomusée du Cheminot Veynois, présentant six salles d’expositions, un jardin et retraçant l’histoire ouvre ses portes. À découvrir également, le petit musée du costume et des métiers d’antan qui rassemble une jolie collection.

Un climat doux

Les saisons, quant à elles, sont rythmées par de nombreuses animations : fête de village, corso, concerts, spectacles proposés grâce au riche tissu associatif de la ville. Dès la belle saison, c’est autour du plan d’eau des Iscles que l’on se retrouve en famille ou entre amis.